Lu dans la presse en 2014 :

Création d'un jardin médiéval (Echos des Collines -mai 2013) :

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Suivez les dernières actualités et l'avancement de notre jardin sur notre page spéciale "Jardin Médiéval" dédiée à ce projet.


La tranchée du lion (Journal Sud-Ouest 12/04/2013) :


Partenariat avec la MFR sauvoise :

..."la création d'un jardin médiéval au pied de l'abbaye de La Sauve-Majeure..."

MFR, l'effectif en hausse

 

La Maison familiale et rurale (MFR) a fait sa rentrée. Cette année, elle compte 178 élèves, soit 10 % de plus que l'an passé. Rencontre avec ses dirigeants.

 

C'est la rentrée dans tous les établissements scolaires. À La Sauve, la Maison familiale et rurale a échelonné l'entrée des élèves pour mieux gérer leur installation. Les classes de quatrième sont arrivées les premières le 29 août, suivies des secondes le 1er septembre et des troisièmes, premières et terminales les 5 et 6 septembre.

Cette année, l'effectif est en hausse, ce qui réjouit Jean-François Techer, le directeur de la MFR. « Nous avons 178 élèves, déclare-t-il. C'est 10 % de plus que l'an dernier. Cette augmentation d'effectif est significative de la bonne santé de notre établissement. »

Bonne intégration locale

La Maison familiale et rurale est une structure de plus en plus sollicitée. Tournée essentiellement vers l'enseignement agricole, la MFR de La Sauve accueille des élèves de quatrième et troisième, formés à l'enseignement agricole par alternance et des bac pro en production horticole d'une part et en travaux paysagers, d'autre part, en trois ans.

Depuis son arrivée à la tête de l'établissement, Jean-François Techer « cultive » l'intégration locale de ses élèves, au travers de différentes activités où ceux-ci participent à la vie des habitants de la région. Ce contact ludique et épanouissant auprès des populations reste un élément majeur de la motivation des jeunes et de leur investissement, entraînant leur réussite scolaire.

« En 2010, nous avons enregistré 89 % de réussite, tous diplômes confondus », annonce fièrement le directeur. Encouragé par ces bons résultats, le chef d'établissement ne compte pas s'endormir sur ses lauriers. « Nous devons maintenir et développer notre politique locale, affirme-t-il. Même notre conseil d'administration a revu sa copie pour faire travailler des fournisseurs de proximité. »

Henri Rousseille, son président, est formel. « Depuis l'an dernier, nous travaillons sur le thème MFR et territoire, explique-t-il. Nous axons toutes nos actions sur le local et nous sommes bien reconnus sur la région. »

 

Des activités à foison

 

Cette année, deux gros chantiers sont au programme. L'aménagement du château de Mouchac, un château viticole du XVIIe siècle, situé à Grézillac et la création d'un jardin médiéval au pied de l'abbaye de La Sauve-Majeure, en partenariat avec l'association des Amis de l'abbaye et le syndicat viticole de l'Entre-deux-Mers.

Les classes de secondes s'activeront sur un atelier d'écriture, en partenariat avec l'association Les mots de Jossy, de Sadirac, pour réaliser un dictionnaire des gros mots détournés. Les quatrièmes et troisièmes réaliseront, quant à elles, un CD sur la citoyenneté, financé par le Conseil régional.

 

Article Sud-Ouest du 5 septembre 2011 - Christian BOISSON